Une prière du pape François pour entrer dans l’année Laudato si’ qui s’ouvre à nous.

Dieu bien-aimé, Créateur du ciel, de la terre et de tout ce qui s’y trouve. Ouvre nos esprits et touche nos cœurs, pour que nous puissions faire partie de la création, de ton don. Sois présent auprès des personnes dans le besoin en ces temps difficiles, en particulier les plus pauvres et les plus vulnérables. Aide-nous à faire preuve d’une solidarité créative dans la gestion des conséquences de cette pandémie mondiale. Rends-nous courageux pour embrasser les changements qui s’annoncent à la recherche du bien commun. Aujourd’hui plus que jamais, nous pouvons tous sentir que nous sommes interconnectés et interdépendants. Fais que nous puissions écouter et répondre au cri de la terre et au cri des pauvres. Puissent les souffrances actuelles être les douleurs de l’accouchement d’un monde plus fraternel et plus durable. Sous le regard aimant de Marie, auxiliatrice, nous te prions par le Christ notre Seigneur.

Amen.

La magnifique prière d’un prêtre italien en quarantaine dont le frère prêtre est mort du covid 19.

Rappelant un la prière du Padre Pio

« reste avec moi, Seigneur. »

 

JE RESTE À LA MAISON, SEIGNEUR !

Je reste à la maison, Seigneur !

Et aujourd’hui, je m’en rends compte,

Tu m’as appris cela,

Demeurant obéissant au Père,

Pendant trente ans dans la maison de Nazareth,

En attente de la grande mission.

 

Je reste à la maison, Seigneur,

Et dans l’atelier de Joseph,

Ton gardien et le mien,

J’apprends à travailler, à obéir,

Pour arrondir les angles de ma vie

Et te préparer une œuvre d’art.

 

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je sais que je ne suis pas seul

Parce que Marie, comme toute mère,

Est dans la pièce à côté, en train de faire des corvées

Et de préparer le déjeuner

Pour nous tous, la famille de Dieu.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je le fais de manière responsable pour mon propre bien,

Pour la santé de ma ville, de mes proches,

Et pour le bien de mon frère,

Que tu as mis à côté de moi,

Me demandant de m’en occuper

Dans le jardin de la vie.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans le silence de Nazareth,

Je m’engage à prier, à lire,

Étudier, méditer,

Être utile pour les petits travaux,

Afin de rendre notre maison plus belle et plus accueillante.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et le matin, je te remercie

Pour le nouveau jour que tu me donnes,

En essayant de ne pas la gâcher

Et l’accueillir avec émerveillement,

Comme un cadeau et une surprise de Pâques.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et à midi, je recevrai

La salutation de l’Ange,

Je me rendrai utile pour l’amour,

En communion avec toi

Qui t’es fait chair pour habiter parmi nous ;

Et, fatigué par le voyage,

Assoiffé, je te rencontrerai

Au puits de Jacob,

Et assoiffé d’amour sur la Croix.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et si le soir me prend la mélancolie,

Je t’invoquerai comme les disciples d’Emmaüs :

Reste avec nous, le soir est arrivé

Et le soleil se couche.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et dans la nuit,

En communion de prière avec les nombreux malades

Et les personnes seules,

J’attendrai l’aurore

Pour chanter à nouveau ta miséricorde

Et dire à tout le monde que,

Dans les tempêtes,

Tu as été mon refuge.

Je reste à la maison, Seigneur !

Et je ne me sens pas seul et abandonné,

Parce que tu me l’as dit :

Je suis avec vous tous les jours.

Oui, et surtout en ces jours

De confusion, ô Seigneur,

Dans lesquels, si ma présence n’est pas nécessaire,

Je vais atteindre chacun, uniquement avec les ailes de la prière.

Amen.

Béatitudes pour le temps des vacances

Bienheureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes, ils n’ont pas fini de s’amuser.
Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d’une taupinière, il leur sera épargné bien des tracas.
Bienheureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d’excuses : ils deviendront sages.
Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter : ils apprendront des choses nouvelles.
Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux : ils seront appréciés de leur entourage.
Heureux êtes-vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses, et paisiblement les choses sérieuses : vous irez loin dans la vie.
Heureux êtes-vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace : votre route sera ensoleillée.
Heureux êtes-vous si vous êtes capable de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d’autrui, même si les apparences sont contraires : vous passerez pour des naïfs, mais la charité est à ce prix.
Bienheureux ceux qui pensent avant d’agir et qui prient avant de penser : ils éviteront bien des bêtises.
Heureux êtes-vous si vous savez vous taire et sourire même lorsque l’on vous coupe la parole, lorsque l’on vous contredit ou que l’on vous marche sur les pieds : l’Évangile commence à pénétrer votre cœur.
Bienheureux surtout si vous savez reconnaître le Seigneur en tous ceux que vous rencontrez : vous avez trouvé la vraie lumière, vous avez trouvé la véritable sagesse.

Joseph Folliet

PRIÈRE POUR LA RENTRÉE.

C’est une nouvelle année pastorale qui commence.
C’est avec confiance que nous te l’offrons, Seigneur !
Donne-nous le courage et la force, tout au long de ces mois,
de découvrir ta Présence au cœur de nos vies.
Que nos cœurs viennent à ta rencontre dans l’Eucharistie,
le Sacrement de Réconciliation, la Prière,
nos activités paroissiales mais aussi à travers l’enfant qui te découvre,
le jeune qui te cherche, la personne qui souffre
et dans chaque regard que nous croisons.
Donne-nous la joie de te servir par le service gratuit de nos frères,
la joie de te savoir présent au milieu de nous et en chacun de nous.
Que nos mains s’ouvrent pour cueillir ta Lumière
et la transmettre joyeusement à nos voisins,
afin que chaque jour, elle s’étale un peu plus loin
et qu’ainsi se répandent sur tous, les rayons de ta grâce.
Donne-nous l’audace de témoigner, par nos actes et nos paroles,
combien Tu es Grand et Merveilleux, sur tous les chemins du monde.
Que chacun apporte tout son être à la vie de la paroisse
et que notre communauté soit un signe d’espérance, de foi et de charité dans le monde.
AMEN.

Saints et saintes de Dieu

Saints et Saintes de Dieu,
vitraux de la lumière divine,
parlez-nous de lui.

Vous qui n’avez pas trouvé de date dans nos calendriers,
mais qui avez reçu de Dieu une place éternelle,
priez pour nous.

Vous les humbles laboureurs de la Terre
qui avez accueilli les fruits de la création,
priez pour nous.

Vous, les femmes de ménage, couturières
et repasseuses, cuisinières et bonnes d’enfants qui,
jour après jour, avez semé la tendresse,
priez pour nous.

Vous, moines et moniales du silence,
de la prière et de la vie fraternelle,
qui avez gardé au cœur la joie de Dieu,
priez pour nous.

Vous, les savants, philosophes et hommes de science,
qui avez poursuivi sans relâche la vérité
et y avez découvert le mystère de Dieu,
priez pour nous.

Vous, les artistes et vous, les gens du spectacle
qui avez apporté un peu de la beauté
et de la joie de Dieu sur notre Terre,
priez pour nous.

Vous tous, Saints et Saintes, bienheureux enfants de Dieu,
faites monter notre louange vers le Père,
par le Fils, dans l’Esprit Saint.

Retour à l’accueil