Chargement Évènements

Père Bernard PLISSON

Maison St Joachim

3,Rue de Locmaria

56 400 SAINTE ANNE d’AURAY

e-mail plissonbjp47@laposte.net

Message pour les confrères et amis ……

Au cours de la messe paroissiale, le dimanche 30 Mai, le Père Philippe LE BIGOT, vicaire général, est venu vous annoncer des changements pour la paroisse de Séné.

Tout d’abord, pour des raisons de santé, je dois rester pour un temps de repos indéterminé à la maison St Joachim, à Ste Anne d’Auray, maison de retraite des prêtres du diocèse de Vannes.

Puis le Père Philippe vous a fait part de la nouvelle prise en charge pastorale de la paroisse de Séné. Le Père Patrice MARIVIN, curé de la cathédrale, sera, pour un temps,administrateur de la paroisse, et un prêtre viendra chaque week-end assurer le service pastoral.

Après réflexion et échange avec le vicaire général, et en accord avec mon évêque, je suis pour le moment à la maison Saint Joachim. Suite à un Covid assez sévère, ma santé ne me permet pas de reprendre le service à la paroisse de Séné.

Je tiens à remercier toutes celles et ceux, qui, d’une manière ou d’une autre, vivent et remplissent un service à la paroisse. Je voudrais exprimer un merci particulier aux membres du G.A.P ( Groupe d’Animation Paroissial) en particulier à Michel BARTHES. Grâce à toutes ces bonnes volontés la paroisse poursuit sa mission.

Pour terminer, je voudrais vous donner un texte de l’apôtre Paul dans la lettre aux Colossiens.

«  Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes sanctifiés, animés par lui, revêtez-vous de tendresse, d’humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous les uns les autres et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire, le Seigneur vous a pardonnés : faites de même. Par-dessus tout cela, ayez l’amour qui est le lien parfait. Et que, dans vos cœurs, règne la Paix du Christ à laquelle vous avez été appelés, vous qui formez un seul corps. Vivez dans l’action de grâce ». Colossiens 3/12-15

C’est un message que je vous laisse et que tous, d’une manière ou d’une autre, nous avons à vivre.

Père Bernard PLISSON.